Asambleas Ciudadanos


 

FAQ

 

Onze questions essentielles sur les assemblées

Traductions : français . English . Español


  1. Que sont les assemblées de citoyens ?
  2. Qui participe aux assemblées de citoyens ?
  3. Comment sont nées les assemblées de citoyens ?
  4. Sur quelles visions s’appuient les assemblées de citoyens ?
  5. Quels sont les objectifs d’une assemblée de citoyens ?
  6. Une assemblée de citoyens est-elle une nouvelle institution ? A-t-elle une existence juridique ?
  7. A quelles étapes en sont les différentes assemblées de citoyens ?
  8. De quels moyens et de quelles ressources financières bénéficient les assemblées ?
  9. Quels sont les liens entre les assemblées de citoyens et les autres mobilisations citoyennes telles que le Forum social mondial ?
  10. En quoi les assemblées de citoyens sont-elles singulières et spécifiques ?
  11. Qui suis-je si je ne suis ni un parti politique, ni un parlement, ni un forum social ! Qui ne suis-je pas en fait ?


❖ Que sont les assemblées de citoyens ?

Les assemblées de citoyens sont des processus sociaux, ouverts et participatifs, mobilisant des citoyens et des organisations à l’échelle d’une grande région du monde, dans le but de renouveler les pratiques démocratiques et de construire une capacité d’action face aux mutations que traversent les sociétés à différentes échelles de la planète. Les assemblées organisent le dialogue symétrique et respectueux entre les multiples acteurs qui composent la société, en proposant de partir des problématiques et des préoccupations locales pour en dégager progressivement des perspectives communes et des stratégies d’action collective.


Cinq initiatives d’assemblée régionale de citoyens sont en marche en Europe, en Asie, en Méditerranée, dans le Cône Sud de l’Amérique latine et dans la zone sahélo-saharienne de l’Afrique.



❖ Qui participe aux assemblées de citoyens ?

Des étudiants, des enseignants, des chercheurs, des universitaires, des artistes, des fonctionnaires, des responsables d’entreprise, des militants associatifs et syndicaux, des artisans, des chefs religieux, des personnalités politiques, des producteurs et des paysans s’impliquent dans les différents projets d’assemblée citoyenne. N’importe quelle personne ou organisation peut y participer du moment qu’elle perçoit les intentions du projet, qu’elle s’engage à contribuer aux objectifs de l’assemblée et qu’elle accepte les conditions d’un dialogue respectueux, authentique et d’égal à égal avec autrui.



❖ Comment sont nées les assemblées de citoyens ?

Les assemblées de citoyens poursuivent une aventure qui a démarré en 1993 avec la Plateforme pour un monde responsable et solidaire, puis en 1994 avec l’Alliance pour un monde responsable pluriel et solidaire et enfin l’Assemblée mondiale de citoyens en 2001. Ces initiatives ont constitué des dynamiques internationales cherchant à faire progresser les réflexions et les outils pour agir sur les défis contemporains et les questions communes aux différents milieux professionnels et aux multiples régions du monde.



❖ Sur quelles visions s’appuient les assemblées de citoyens ?

Quatre convictions nourrissent l’imaginaire des assemblée de citoyens : contribuer à instituer les communautés, conjuguer unité et diversité, revitaliser la démocratie, dépasser les formes traditionnelles de relations entre les sociétés.


  • Contribuer à instituer les communautés parce que les institutions et les structures instituées ne garantissent pas nécessairement la légitimité et le sentiment d’appartenance des citoyens à la communauté ; seul des processus instituants sont susceptibles de cimenter la communauté et ce sentiment d’appartenance.
  • Conjuguer unité et diversité parce que c’est en fait en pensant et en agissant localement, à partir des problématiques locales que l’on peut progressivement construire des perspectives et des stratégies communes jusqu’au niveau mondial. Il faut donc apprendre à passer des particularités au général, du local au mondial, de l’un à l’autre de façon itérative.
  • Revitaliser la démocratie parce que les outils et approches habituels de la démocratie sont en déphasage avec l’état de la société et qu’il est nécessaire de permettre aux citoyens de se saisir des défis de la société, de les comprendre et de se prononcer à leur sujet.
  • Dépasser les formes traditionnelles de relations entre les sociétés parce que le découpage des communautés humaines par des frontières nationales ou régionales reflète de moins en moins la nature des interdépendances ; il faut inventer des formes de dialogue authentique entre les régions du monde à la mesure des préoccupations et des défis qui les unissent.


❖ Quels sont les objectifs d’une assemblée de citoyens ?

Une assemblée régionale de citoyens souhaite faire dialoguer dans la durée les différents acteurs de la société à l’échelle d’une grande région du monde, permettre la confrontation des points de vue et des préoccupations, et construire des éléments de transformation et de propositions permettant aux citoyens de prendre part au destin collectif.



❖ Une assemblée de citoyens est-elle une nouvelle institution ? A-t-elle une existence juridique ?

Une assemblée de citoyens est avant tout un processus social informel dans lequel se nouent des relations de dialogue et de coopération entre les acteurs d’une région du monde. Ces relations sont horizontales, inclusives, sans hiérarchie et animées par une éthique commune. Il ne s’agit pas d’un nouveau type de parlement représentatif ou d’une structure similaire à un parti politique traditionnel. Une assemblée de citoyens est une démarche apprenante et participative, associant un maximum de personnes et d’organisations au débat dont les modalités sont définies par les acteurs eux-mêmes. Cela n’empêche pas les assemblées de disposer éventuellement d’un statut juridique et de groupes de pilotage ou de coordination si ces instances répondent à un besoin exprimé, si celles-ci participent pleinement aux objectifs d’une assemblée et si elles sont garantes de sa pérennité.



❖ A quelles étapes en sont les différentes assemblées de citoyens ?

La progression des cinq assemblées de citoyens est très variable de l’une à l’autre. Certaines d’entre elles en sont à leur tout premier pas, comme celle de la région sahélo-saharienne, de l’Europe et de la Méditerranée (bien entendu cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’autres dynamiques citoyennes dans ces régions).


D’autres sont en route depuis un ou deux ans comme c’est le cas dans le Cône Sud de l’Amérique latine et en Asie et ont déjà organisé des rencontres, des ateliers, des groupes de travail, construit des alliances, des réseaux et produit des réflexions.



❖ De quels moyens et de quelles ressources financières bénéficient les assemblées ?

Les assemblées régionales de citoyens bénéficient de l’apport de leur propre participant en terme de temps, de ressources intellectuelles, logistiques et financières. Par ailleurs, la fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme dont l’histoire est indissociable de celles des assemblées de citoyens, anime une politique d’appui méthodologique et financier pour prendre en charge une partie de leur mise en marche et de leur développement. Il n’en demeure pas moins que la recherche de financement diversifié est un enjeu majeur de leur organisation et de leur pérennité.



❖ Quels sont les liens entre les assemblées de citoyens et les autres mobilisations citoyennes telles que le Forum social mondial ?

Les assemblées citoyennes et les fora sociaux font partie de la même famille d’initiatives que la société civile mondiale doit construire pour participer aux nouvelles régulations du monde. Elles affirment toutes les deux qu’un autre monde est non seulement possible mais qu’il est en train de se construire. D’ores et déjà, les citoyens s’organisent pour inventer des alternatives. Les différences, comme les similitudes entre les assemblées citoyennes et le forum social mondial portent sur leur construction historique et sur leur approche respective. Les assemblées prennent tout leur sens en étant organisées à l’échelle régionale et en étant conduites de façon continu dans le temps. Une grande rencontre internationale ne constitue pas un objectif en soi. Elles émergent suite à un processus conduit sur près d’une quinzaine d’années. Leur dimension mondiale se matérialisera avant tout en conjuguant les rythmes, les outils méthodologiques et les travaux de chaque assemblée. Elles mettent l’accent sur la mobilisation de toute la diversité de la communauté, sur la création de liens de coopération à travers des alliances et des réseaux, sur la consistance des travaux. Elles mettent aussi l’accent sur la convivialité, l’informalité du mode de travail comme sur la rigueur des propositions.



❖ En quoi les assemblées de citoyens sont-elles singulières et spécifiques ?

Retenons quatre traits majeurs pour caractériser les assemblées citoyennes :


  • la transversalité et l’ouverture à la diversité : les assemblées envisagent de relier entre elles les différentes composantes de la communauté, de travailler à l’échelle de différentes régions du monde et d’identifier les priorités communes à partir des préoccupations locales. Les assemblées conjuguent ainsi "trois diversités" de la société.
  • le rapport au pouvoir et l’horizontalité du dialogue : les assemblées sont conscientes de l’importance de créer du pouvoir collectif en le partageant ; leur organisation peut s’appuyer temporairement sur un groupe restreint de personnes pour permettre de garantir la fidélité au projet et ses premiers pas. Néanmoins, sur le moyen terme et le long terme, les assemblées visent à fonctionner sur la base de la confiance et de la prise d’initiative des participants. Les personnes ayant une responsabilité particulière au sein d’une assemblée acceptent de faire preuve de transparence, d’écoute et de soumettre leur action à l’évaluation de tous. De même, les assemblées postulent qu’un dialogue authentique repose sur la possibilité de dialoguer d’égal à égal entre participants, dans des conditions d’écoute, de temps de parole et d’accès aux informations similaires.
  • l’importance du processus et de la conduite d’une aventure collective dans le temps : la création de confiance, la transformation des perceptions et des opinions, l’apprentissage de nouveaux rapports entre les acteurs de la société et de la coopération demandent une proximité et un travail patient de déconstruction-construction tant au niveau individuel que collectif. Pour cela, les assemblées s’inscrivent résolument dans la durée.
  • la rigueur des méthodologies utilisées : les assemblées bénéficient de l’expérience interculturelle de l’Alliance pour un monde responsable pluriel et solidaire initiée en 1994. Cette expérience est un atout partagé avec les assemblées. Elle offre un réel capital méthodologique pouvant faciliter l’organisation du débat à distance, le stockage et la gestion partagée des informations, la collecte et la comparaison des expériences, le traitement de la complexité des idées et des concepts, la conception de l’organisation d’une rencontre, la construction de propositions et de stratégies de changement.


❖ Qui suis-je si je ne suis ni un parti politique, ni un parlement, ni un forum social ! Qui ne suis-je pas en fait ?

Je ne suis pas un nouveau parlement représentatif, ni un syndicat ou un parti politique au sens traditionnel du terme, ni un think-tank, ni une organisation de solidarité internationale, ni une rencontre annuelle d’un millier d’organisations de la société civile, ni un mouvement de révolution culturelle inspiré du siècle précédent, ni une nouvelle utopie du grand soir fraîchement tombée des nues. Mais honnêtement, je suis en fait un peu tout cela à la fois ! Qui suis-je alors ??


Je suis un rêve qui se fait les yeux grand ouvert, une utopie porteuse de projet, un mouvement social international en émergence, un processus de dialogue participatif, ouvert et horizontal organisé à l’échelle d’une grande région du monde, une démarche d’élaboration de propositions et de stratégies de changement construite à partir de la confrontation des expériences et des points de vue des acteurs de la société. Je suis une assemblée citoyenne !!!





 

 

Haut

 

 

 


     
 



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /var/www/asambleas-ciudadanos.net/web/ecrire/inc/genie.php on line 82